Auteur: Christian T. Petersen
Éditeur: Fantasy Flight
Année de parution : 2003
Nb de joueurs : 2-5 (6)
Durée : 120-180 min.
Catégorie : Conquêtes

Pointage obtenu pour le palmarès : 178
Fréquence retrouvée dans les listes : 8
Fréquence retrouvée en 1ere position : 0
Position obtenue dans le palmarès 2005 : 23

Pourquoi?

Si Twilight Imperium est l’oeuvre maîtresse de Christian T. Petersen, celle pour laquelle il s’est dévoué à fond au point d’en devenir la raison qui l’a amené à se lancer dans l’industrie du jeu de société, la version plateau des romans de Geroges R.R. Martin est sans aucun doutes son jeu le plus important et le mieux réussi à ce jour. A Game of Thrones donc, est à tout le moins impressionnant. Un gros jeu de conquête, où les conflits sont dénués de hasard, où la durée de jeu n’est pas trop décourageante pour les joueurs peu habitués aux jeux monstres, où les règles sont à la fois ingénieuses, inventives et équilibrées à point, où le thème est riche et fidèlement reflété, où la qualité de matériel séduit immédiatement. A Game of Thrones , c’est tout ça. Et c’est encore plus et encore mieux quand on ajoute les extensions A Clash of Kings et A Storm of Swords, lesquelles sont conçues de telle sorte que les nouvelles règles qu’elles apportent sont toutes optionnelles. On ajuste selon la complexité et l’intensité désirées en somme. Et de l’intensité, il y en a! Le genre qui impressionne tous ces joueurs voyant dans la réflexion le prérequis pour faire un bon jeu. Le genre qui explique probablement pourquoi A Game of Thrones a obtenu un meilleur score cette année qu’au palmarès de l’an dernier. Un classique en devenir en somme.

Le saviez-vous?

Saviez-vous qu’avant d’éditer des jeux de plateaux, Fantasy Flight était un éditeur de bandes dessinées?!? Ironie du sort, il fallut que la compagnie se recycle dans les jeux de plateaux et crée un jeu basé sur une histoire existant déjà dans le monde de la littérature, A Game of Thrones, pour qu’elle puisse enfin obtenir la reconnaissance et la prospérité qu’on lui connaît aujourd’hui!