Auteur: Reiner Knizia
Éditeur: Hans im Glück/Mayfair
Année de parution: 1997
Nb. de joueurs: 2-4
Durée: 90 min.
Catégorie: Territoires

Pointage obtenu dans le palmarès : 347
Fréquence retrouvée dans les listes : 14
Fréquence retrouvée en 1ere position : 4
Position obtenue dans le palmarès 2005 : 3

Pourquoi?

Petite chute de cinq points pour l’opus majeur de Herr Knizia, le jeu qu’Hans im Glück a largué comme une bombe dans l’industrie ludique il y a maintenant près de dix ans. Euphrat und Tigris a fixé la barre haute, très haute même, pour la clientèle des joueurs confirmés. Si haute en fait qu’on peut parfois parler d’un avant et d’un après Euphrat und Tigris. Il ne serait pas faux de dire en effet que depuis l’invasion des jeux allemands il y a maintenant plus de 10 ans, le chef d’oeuvre de Knizia a tracé les frontières entre les jeux pour passionnés et les jeux familiaux, et ce, en devenant la figure de proue de la première des deux catégories. Euphrat und Tigris est aussi considéré comme le jeu à surpasser pour son auteur lui-même. Depuis sa sortie, chaque fois que Knizia nous prépare un nouveau «gros jeu», la comparaison est inévitable : sera-t-il meilleur que son fameux jeu sur les premières civilisations mésopotamiennes? Et le «oui» se fait toujours attendre à ce jour…

Le saviez-vous?

Plusieurs croient peut-être que les figures dessinées sur les pions-chefs de chacun des joueurs dans Euphrat und Tigris n’ont été choisi que pour la pure esthétique du jeu. Détrompez-vous! Chacun des symboles (Taureau, Arc, Urne et Lion) que représentent chaque joueur sont tous liés directement à la culture des quatre principales civilisations qui ont façonné l’histoire de la Mésopotamie.

  • Le Taureau était l’emblème de la cité d’Ur, première ville fondée sur les rives du Tigre et de l’Euphrate et capitale de la plus ancienne civilisation au monde : les Sumériens (5000 av. J.-C. à 1750 av. J.-C.)
  • Le Lion est associé à Ishtar, la déesse de l’amour et de la guerre chez les Babyloniens (1750 av. J.-C. - 1595 av. J.-C.)
  • L’Urne symbolise le peuple Hittite (1690 av. J.-C. - 1190 av. J.-C.) : elle nous rappelle que cette civilisation a renforcé la céramique en ayant été la première à traiter et à transformer le fer extrait des mines.
  • L’Arc enfin, est le symbole du dieu Assur, dieu de la fertilité et de la ville éponyme antique qui fut la capitale du peuple des Assyriens (1395 av. J.-C. - 609 av. J.-C.)