Auteurs : Uwe Rosenberg
Éditeur : Lookout games/Z-man games/Ystari
Année de parution originale : 2007
Nb. de joueurs : 1-5
Durée : 150 min.
Catégorie : Développement

Pointage obtenu dans le palmarès : 824
Fréquence retrouvée dans les listes : 37/70
Fréquence retrouvée en 1ere position : 5
Position obtenue dans le palmarès 2009 : 2

Pourquoi?

Parce qu'il est d'une hallucinante rejouabilité. Si l'on exclut les jeux de rôle et les jeux de cartes à collectionner qui sont fondamentalement conçus dans un but de renouvellement, on peut dire d'Agricola qu'il est probablement le jeu commercialisé dont la durée de vie est le plus longue à ce jour. Rosenberg n'a pas lésiné pour la création de son premier gros jeu édité : non seulement la limite de 14 tours d'une partie invite les joueurs à rejouer pour tenter de nouvelles stratégies, mais Agricola nous inonde de possibilités avec son matériel. On parle bien entendu ici des quelques 300 cartes de développement, toutes uniques, dont seulement 14 seront utilisées par chaque joueur dans une partie. Qui plus est, comme si l'auteur avait peur que le succès monstre de son jeu ne résiste tout de même pas à l'usure du temps, des extensions se sont depuis ajoutées pour augmenter à plus de 500 ce nombre de cartes. En termes de potentiel ludique à explorer, c'est du jamais vu pour un jeu de société standard. Puis, il y a ce thème, très bien rendu et très astucieusement rodé, de son petit domaine agricole qu'il faut construire et faire prospérer. Quelque chose de bien familier qui peut interpeller bien des joueurs qui nous rappelle une fois de plus quelle est leur carrière de rêve : gestionnaire!!!


Le saviez-vous?

Les quatre jeux qui ont inspiré la création d'Agricola sont les suivants :


Caylus
: C'est le point de départ de l'inspiration. C'est après y avoir joué intensivement dès sa sortie en 2005 que Rosenberg s'est tout de suite imaginé un jeu de placements d'ouvriers où les ouvriers pourraient se multiplier.


Antiquity : Le thème de l'agriculture à gérer dans Agricola découle tout naturellement de ce jeu encore plus complexe et plus long à jouer!


Richard Coeur de Lion
: Ceux qui connaissent auront déjà émis un parallèle avec la façon de gérer notre territoire dans Agricola.


Magic : the Gathering
: On parle surtout ici de la manière d'envisager la commercialisation d'Agricola et de centrer tout son intérêt ludique sur le potentiel stratégique de ses nombreuses cartes.