Auteurs : Wolfgang Kramer & Richard Ulrich
Éditeur : Hans im Glück/Rio Grande games/Descartes
Année de parution originale : 1995
Nb. de joueurs : 2-5
Durée : 90 min.
Catégorie : Majorité

Pointage obtenu dans le palmarès : 508
Fréquence retrouvée dans les listes : 24/70
Fréquence retrouvée en 1ere position : 1
Position obtenue dans le palmarès 2009 : 10

Pourquoi?

Parce qu'il porte bien son nom! Du haut de ses vénérables 15 ans, le roi, et tout premier, des jeux de majorité est toujours parmi les favoris des passionnés. On ne refait pas un classique dit la maxime. El Grande le montre bien. Le genre qu'il mit au monde a eu beau faire école, tous les jeux de majorité qui l'on suivi n'ont jamais surpassé le pionier. On voit mal en effet ce qui peut dépasser les élans de génie que Kramer et Ulrich ont mit en oeuvre quand on examine le jeu de plus près. Du système de détermination d'ordre de tour au fonctionnement de la fameuse tour de la Castillo en passant par ce système de majorité dont la tension est générée par le nombre de tours qu'il reste avant un prochain décompte, El Grande demeure un précédent ludique. Et quand tout y est imbriqué avec élégance, quand on se rend compte que pas une fois dans la partie on arrête de réfléchir devant les constants changements qui peuvent surgir, El Grande demeure aussi un grand jeu.


Le saviez-vous?

Il aura beau être maintes fois acclamé, EL Grande est un jeu allemand. Et qui dit jeu allemand dit généralement thème plaqué. Or, le thème d'El Grande est supposé nous transporter dans une période charnière de l'hisroire de l'Espagne : celle de la Reconquista du XVe siècle, où catholiques veulent reconstruire leur royaume province par province après avoir chassé les musulmans qui ont régné sur la péninsule ibérique durant 400 ans . Un certaint Charles Féaux de la Croix sur boardgamegeek a imaginé une variante au jeu qui traduit un peu cet esprit de croisade religieuse et introduit les mulsulmans sous forme de cubes neutres que doivent déjouer les joueurs. Pour peu que vous lisiez l'anglais (encore une fois), vous trouverez les règles de cette variante ici.