Auteurs : Martin Wallace
Éditeur : Treefrog/Quined White Goblin games/JKLM/Iello
Année de parution originale : 2008
Nb. de joueurs : 3-4
Durée : 75 min.
Catégorie : Spéculation

Pointage obtenu dans le palmarès : 304
Fréquence retrouvée dans les listes : 15/70
Fréquence retrouvée en 1ere position : 0
Position obtenue dans le palmarès 2009 : Aucune

Pourquoi?

Parce que c'est un Martin Wallace. Ce qui veut donc dire que c'est un jeu calculatoire, stratégique, thématique et mécaniquement recherché. Vous direz alors que Wallace n'est pas le seul a faire des jeux du genre et vous aurez raison. Seulement voilà: depuis qu'il se consacre à plein temps à la création de jeux, Wallace est devenue la nouvelle figure de proue des joueurs passionnés de ces dernières années. Faisant éditer de deux à trois nouveaux titres par an, chacune des nouvelles parutions du prolifique historien de formation est toujours anticipée. Comble de réussite : quand ses jeux ne sont pas minimalement intéressants, c'est parce qu'ils sont très bons! Et Wallace n'est pas dupe devant son succès. S'il a conquit le public des passionnés, ce n'était qu'une question de temps avant d'en essayer de même avec un public plus large. Le résultat fut la création de sa ligne Treefrog : des jeux plus grand public aux dires de l'auteur, soient des jeux aux mêmes qualités que ce qu'il a toujours créé mais moins exigeants en temps de partie. Tinners'Trail, le premier exemple de cette gamme, a fixé la barre haute; à un point tel qu'après une demi-douzaine de jeux Treefrog, c'est encore le "jeu familial" de Wallace qui récolte le plus d'éloges. C'est donc celui qui a bénéficié de la plus grande visibilité, du plus grand nombre d'éditeurs voulant le reprendre et forcément, d'une plus grande notoriété.


Le saviez-vous?

Saviez-vous que Tinners'Trail n'aurait probablement jamais vu le jour sans la rencontre de la petite amie de Martin Wallace?! Il se trouve que cette fameuse dame, que le président de Warfrog fréquente depuis maintenant 6 ans, a déjà vécu a Cornwall et possède encore de la famille là-bas. C'est en allant visiter à plusieurs reprises sa belle-famille que Wallace a fait germer l'idée de produire un jeu sur le passé industriel significatif de cette région d'Angleterre. En fait, c'est plus précisément en visitant les musées et les mines abandonnées de Cornwall que Wallace, en bon historien qu'il est, s'est ensuite mis à lire sur le sujet pour pondre son jeu.