Auteurs : Uwe Rosenberg
Éditeur : Lookout games/Ystari
Année de parution originale : 2008
Nb. de joueurs : 1-5
Durée : 180 min.
Catégorie : Développement

Pointage obtenu dans le palmarès : 468
Fréquence retrouvée dans les listes : 23/70
Fréquence retrouvée en 1ere position : 2
Position obtenue dans le palmarès 2009 : 20

Pourquoi?

Parce que c'est simple, lourd et profond. Remarquez qu'on ne voit pas souvent ces trois adjectifs ensemble pour qualfier un jeu et c'est précisément ce qui fait l'attrait de Le Havre. S'il était austère et complexe, ce gros jeu pour joueurs confirmés ne récolterait peut-être pas le succès qu'on lui connaît depuis sa jeune existence sur le marché. Mais il y a les illustrations décontractées et un peu naïves de Klemens Franz.... Et il y a aussi cette règle qui résume le tour d'un joueur en deux phases : 1. Ramasser des ressources ou utiliser un lieu et 2. Acheter un bâtiment. On peut donc dire que la lourdeur et la profondeur viennent des nombreux choix d'action du jeu, exponentiels au fil de la partie, qui provoquent de plus en plus de réflexion et de gestion pour les joueurs. Le Havre est donc ce jeu qui est gros sans afficher un gros jeu. Mais cette masquarade est toute la bienvenue pour des joueurs qui adorent les jeux allemands costauds et qui boudent les jeux américains laborieux.


Le saviez-vous?

Joe Hubber, auteur de jeu, grand ludophile et personnalité notoire du site boardgamegeek, a mis au point une liste décrivant chacune des 73 cartes bâtiments retrouvées dans Le Havre ainsi que les stratégies respectives à utiliser avec chacune d'elles. Pour peu que vous lisiez l'anglais, vous avez là de quoi devenir un champion dans ce jeu.